Titres en action: AB InBev, Airbus, Facebook…

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le brasseur belgo-brésilien AB InBev(BUD, 96,97$US) a confirmé mardi son projet d’introduction en Bourse de Hong Kong, espérant lever près de 5 milliards d’euros, ce qui constituerait la deuxième plus importante introduction en Bourse de l’année. Lors d’une conférence de presse mardi, la société a annoncé son objectif de lever 4,8 milliards de dollars en cédant une partie de sa branche asiatique, Budweiser Brewing Company APAC Limited. Lors de son premier projet d’introduction, avorté en juillet, Anheuser-Busch InBev espérait lever près de 10 milliards de dollars. Avec cette nouvelle levée de fonds, la société espère s’implanter dans les régions où elle est absente, notamment en Asie du Sud-Est. Anheuser-Busch InBev, qui détient 500 marques dans le monde, dont Budweiser, Stella Artois et Corona, a indiqué qu’elle proposerait environ 10% de cette branche, à un prix allant de 27 à 30 dollars hongkongais (3,43 à 3,75 USD) par titre.

La flotte mondiale d’avions de ligne va plus que doubler au cours des 20 prochaines années, a estimé Airbus(AIR, 122,16€) mercredi, en tablant cependant sur une augmentation moins forte qu’auparavant de la croissance du transport aérien. Le besoin en appareils sera de 39 210 avions et cargos neufs d’ici à 2038, portant la flotte mondiale à 47 680 appareils, a indiqué l’avionneur européen, qui publiait ses nouvelles prévisions mondiales de marché (GMF – Global Market Forecast) 2019-2038. Le groupe aéronautique table sur une croissance annuelle du trafic aérien de 4,3%. En publiant ses prévisions à 20 ans en juillet 2018, Airbus prévoyait alors une croissance annuelle de 4,4%. Sur les 39 210 avions neufs nécessaires (+4,9% par rapport aux prévisions établies en juillet 2018), 25 000 répondront aux besoins de croissance (-5,8%) et 14 210 viendront remplacer des appareils existants plus gourmands en carburant (+31,0%). L’avionneur revoit ainsi nettement à la hausse ses prévisions de remplacement d’appareils existants, tablant sur le besoin des compagnies de disposer d’appareils moins gourmands en carburant et donc plus compétitifs.

Facebook(FB, 188,08$US) a publié mardi sa charte pour son «comité indépendant de surveillance», qui aura le pouvoir de renverser des décisions prises par son patron Mark Zuckerberg sur la question la conformité des contenus. La nouvelle entité devra décider quels contenus sont acceptables sur le premier réseau social au monde, conformément au souhait de Mark Zuckerberg, qui avait évoqué en avril 2018 la possible création d’une sorte de «Cour suprême», composée de personnalités indépendantes. «Si quelqu’un désapprouve une décision que nous avons prise, il pourra d’abord s’adresser à nous, et bientôt il pourra aussi faire appel à ce comité indépendant», a déclaré Mark Zuckerberg dans le communiqué de mardi. «La décision du comité sera contraignante, même si quelqu’un chez Facebook, y compris moi-même, n’est pas d’accord», a-t-il ajouté. Facebook multiplie les initiatives pour restaurer la confiance des autorités et de ses utilisateurs après une série de scandales liés à des contenus haineux ou des campagnes de désinformation.

Laisser un commentaire