MTY rate la cible, le titre plonge

Le titre de Groupe MTY fléchissait à la Bourse de Toronto, vendredi, alors que le géant québécois de la restauration a laissé les analystes sur leur faim en livrant des résultats inférieurs aux attentes au troisième trimestre.

Sur le parquet de Bay Street, l’action de l’entreprise établie à Montréal et propriétaire d’enseignes comme Thaï Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti et Valentine abandonnait 9,2%, ou 5,86$, en avant-midi, pour se négocier à 57,39$.

MTY a affiché un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 22,9 millions (M)$, ou 91 cents par action, pour la période de trois mois terminée le 31 août, par rapport à 22,1M$, ou 88 cents par action, il y a un an.

Ses revenus se sont établis à 163,6M$, en hausse de près de 45%, alors que ceux de son réseau ont été de 1,08 milliard $, en hausse de 36%. Les ventes du réseau tiennent compte des ventes des franchisés.

Toutefois, les analystes tablaient sur un profit par action de 1,02$ sur un chiffre d’affaires de 167,9M$, d’après les données compilées par la firme de données financières Refinitiv.

La croissance des recettes et des ventes du réseau a principalement été alimentée par l’acquisition de Papa Murphy’s.

De leur côté, les ventes des restaurants ouverts depuis au moins un an – un indicateur clé de la performance – ont été en hausse de 0,7% au Canada, de 0,6% aux États-Unis et de 5,4% à l’international.

À la fin du trimestre, le réseau de MTY comptait 7441 établissements, dont 163 exploités par MTY et 7278 franchisés. Environ 55% des restaurants se trouvent aux États-Unis et 38% au Canada.

Laisser un commentaire