Le fonds brésilien 3G réduit ses parts dans Kraft Heinz

(Photo: 123RF)

Le fonds brésilien 3G a annoncé mardi avoir vendu des actions Kraft Heinz (KHC), groupe qui traverse une période difficile marquée par une dépréciation de la valeur de ses tranches de fromage carrées sous cellophane et son Mac and Cheese en boîte.

Fondé par l’homme d’affaires Jorge Paulo Lemann, 3G a cédé 25,1 millions de titres Kraft Heinz au prix unitaire de 28,44 dollars. Au terme de cette opération, le fonds ne détient plus que 20 % du capital, contre 29 % auparavant.

Il est maintenant le deuxième gros actionnaire derrière Berkshire Hathaway (26,69 % du capital), le conglomérat du milliardaire américain Warren Buffett.

La vente des actions Kraft Heinz par 3G intervient au moment où les doutes sur l’avenir du groupe s’accumulent.

La société fait l’objet d’une enquête du gendarme de la Bourse, la SEC, sur ses pratiques comptables, qui inclut le passage en revue de ses performances pour déterminer s’il n’a pas embelli ses résultats.

Kraft Heinz, né de la fusion à 49 milliards de dollars en 2015 de Kraft Foods et de Heinz, a dû déprécier de 15,4 milliards de dollars ses actifs en février, ce qui s’est traduit par une perte nette de près de 13 milliards au quatrième trimestre 2018.

En août, la société a encore déprécié la valeur de ses actifs de 1,22 milliard de dollars.

L’action a perdu plus de 31 % depuis le début de l’année. Mardi, elle reculait de 4,3 % dans les premiers échanges à Wall Street.

Les difficultés du groupe s’expliquent, selon les analystes, par la stratégie de la baisse des dépenses à outrance ou le « zero budgeting » prônée par le fonds 3G, qui était propriétaire de Heinz avant la fusion.

Grosso modo, chaque dépense est remise en cause, un mot d’ordre qui pousse les responsables de budget à réduire drastiquement les frais.

Seul hic: cette philosophie peut conduire à l’élimination d’investissements nécessaires pour une croissance durable et peut être mise à mal par un retournement du marché.

Kraft Heinz n’a pas ainsi investi pour anticiper un changement du goût des consommateurs américains, qui se soucient de plus en plus des questions de santé, ce faisant se tournent vers les produits frais au détriment des aliments transformés.

M. Buffett, connu pour ses investissements fructueux, a ainsi affirmé avoir commis une « erreur » en investissant dans le groupe. Début août, il avait perdu plus de 5 milliards de dollars dans Kraft Heinz.

Laisser un commentaire